• Chronique d'une réussite moderne

     

    Dans la vie, il faut RÉUSSIR.

    C'est ce que vers quoi tout nous mène. Notre éducation, notre scolarité, notre parcours professionnel.

    C'est comme ça qu'on rend fiers nos parents et nos grands-parents. C'est comme ça qu'on est envié par les anciens camarades de classe.

    Réussir.

    La réussite, au sein de notre société moderne, elle se construit petit à petit.

    Tout d'abord, si possible, décrocher un bon diplôme, qui claque bien. Un + avec un 4 ou un 5 derrière, ça, oui, ça donne.

    Ensuite, décrocher un bon poste, sous l'aile d'un supérieur hiérarchique qu'on flattera à tout va, en espérant vite prendre sa place.

    Puis, c'est être carrément le boss. Décider de tout, disposer. Manager. " to manage ", réussir en anglais !

    C'est avoir le gros salaire.

    Mais la réussite, c'est aussi créer sa propre affaire !

    Faire une étude de marché. Lancer un nouveau concept. Attirer une banque, un investisseur. Qu'on flattera à tout va.

    C'est lancer une production. Avoir des objectifs d'expansion. Augmenter le chiffre d'affaires !

    Augmenter encore le chiffre d'affaires ! Agrandir l'outil de production, les locaux.

    Embaucher ! ( mais pas trop. )

    Augmenter le chiffre d'affaires !

    Voir plus grand.

    Augmenter les marges. Négocier avec les sous-traitants. Obtenir des meilleurs prix. Baisser les coûts.

    Augmenter le chiffre d'affaires. Baisser les coûts. Ah, y a pas à dire, c'est excitant ! C'est la vie !

    Délocaliser. Profiter de la main-d'oeuvre pas chère des pays pauvres. ( pour les aider avant tout, n'est-ce pas ? )

    Augmenter le chiffre d'affaires. Baisser les coûts. Négocier avec les sous-traitants. Négocier des matières premières moins chères.

    Devenir le leader du marché.

    Un jour, le summum est atteint.

    Vous êtes le meilleur des meilleurs. Vous êtes richissime. Vous avez écrasé à peu près tout ce qu'on peut écraser pour pouvoir RÉUSSIR.

    Oui, vous avez réussi.

    Ça fait bander, non ?

    Ce parfum si puissant de pouvoir.

    Voilà ce qu'on vend ( ah bah oui, vendre, rien n'est gratuit les amis ) à nos jeunes. Dès l'école.

    Notre propre président de la république aimerait que les jeunes rêvent d'être milliardaires.

    Comment devient-on milliardaire ?

    En augmentant le chiffre d'affaires, en baissant les coûts, en négociant avec les sous-traitants pour baisser les prix, en délocalisant la production. En étranglant les petits fournisseurs. En exploitant la main-d'oeuvre. En sur-produisant, en polluant, en détruisant les ressources naturelles.

    On devient milliardaire en envoyant se faire foutre à peu près tout sur cette planète.

    Voilà ce que nos jeunes se voient offrir comme modèle par nos élites.

    Ces mêmes élites qui s'étonnent de voir la jeunesse perdue, sans valeurs, sans respect des valeurs humaines. Comme c'est étrange.

    Vous rêvez de ça, vous ? Vous rêvez de ça pour vos enfants ?

    La " réussite " au mépris de toute valeur humaine.

    En même temps, je les comprends, nos amis milliardaires : les valeurs humaines, ça fait perdre beaucoup d'argent.