• Mon coffre de bagnole se ferme tout seul ! ( Progrès, quand tu nous tiens )

     

    Oh c'est génial la technologie. Oui, le progrès technique, c'est juste fascinant.

    L'existence des petits humains que nous sommes s'améliore constamment.

    Les types, ils nous font des coffres de bagnole qui se ferment automatiquement !!

    T'as même plus besoin de lever le bras. D'une, fallait y penser. De deux, c'est clairement une évolution majeure, une de celles qui nous aident à mieux appréhender les mille contraintes du quotidien.

    C'est clair que fermer son coffre, c'est une plaie. Rédhibitoire. Je connais des gens qui ne partent pas en vacances à cause de ça !

    Heureusement, des chercheurs sont là, dans l'ombre, se creusant la tête pour exterminer tous nos petits tracas.

    Ils PENSENT à tout.

    Attends, t'as aussi le radar de recul, ce petit bip-biip-biiip-biiiiiiip qui te dit " Prends garde, t'as presque percuté la bagnole d'à côté, maiiis grâce à moi, tu l'as pas touchée ! "

    Génial. Plus besoin de regarder dans le rétroviseur. Cet objet obsolète qui nous exhorte à faire attention à ce qui nous entoure.

    Mieux : la bagnole se gare toute seule. Laisse faire... Elle fait pour toi. Plus besoin de tourner ce satané volant. Pendant ce temps-là, tu peux vérifier sur ton super GPS que t'es bien en train de te ( faire ) garer au bon endroit.

    Le GPS, une merveille. Un écran qui te parle ! Qui te dit que c'est par là. Avec une voix sexy si tu veux. Le monde s'offre à toi, quadrillé par satellite.

    Plus besoin de SAVOIR lire une carte routière et de chercher tout seul avec ses gros doigts.

    Cet écran te chouchoute, bien plus chaleureux et prévenant que ce papier si froid qui t'oblige en plus à lire et à REFLECHIR avec ta tête.

    Vive le progrès.

    Sur Internet, c'est carrément le rêve devenu réalité : tu n'as même plus besoin de savoir ce que tu cherches. L'écran sait à ta place, il devance tes envies.

    Plus besoin de taper sur un clavier, l'écran sait pour toi. Il sait ce que tu veux acheter, où, quand, comment. Il sait où tu veux partir en vacances. Il sait où tu veux aller manger au restaurant.

    L'écran se refuse à te laisser utiliser ton cerveau. Pourquoi se fatiguer ? Alors qu'il s'occupe de tout, instantanément, sans faillir, nuit et jour. Il t'est entièrement dévoué.

    L'écran t'aime. Il veut ton bonheur.

    Et ton bonheur, de nos jours, c'est de ne plus faire le moindre effort.

    Il semble que la nouvelle quête de l'Homme soit celle-ci : pouvoir tout déléguer. A des appareils, à des systèmes. Une vie automatique.

    Une vie affranchie de la nécessité de PENSER et d'user de sa force physique.

    Je ne prônerai jamais le retour aux chaumières, sans eau ni électricité.

    Mais je me dis juste qu'il y a peut-être un juste milieu entre des gens qui dorment encore sous des ponts comme au Moyen-âge et d'autres gens bien au chaud, entourés d'écrans en totale déconnexion avec le monde " réel "...

    Moi, j'ai un ordinateur ( celui qui me sert à taper ce texte ), j'ai une tablette. Je suis connecté. Je vois en Internet un formidable moyen de s'ouvrir aux autres. D'échanger, de découvrir d'autres cultures.

    Donc, la technologie, ça me plait bien.

    De même, ça me plait bien aussi qu'une boite avec un volant et des roues m'emmène vite et au sec là où j'ai envie d'aller.

    De même, ça me plait bien d'avoir juste à ouvrir un robinet pour boire de l'eau, pour m'éviter d'aller en chercher dans un puits, à dix kilomètres.

    De même, ça me plait bien d'avoir du chauffage, pour éviter d'avoir à cogner des cailloux pour faire du feu.

    Mais ça me plait vraiment pas quand la technologie vient remplacer mon cerveau. Ah non, ça me plait vraiment pas quand la technologie nous transforme tous peu à peu en larves paresseuses fuyant tout effort mental et physique.

    Ah non, ça me plait pas du tout.

    La technologie, elle doit rester à sa place.

    L'écran, il doit rester à sa place.

    Quelle est ta place, mon cher écran ?

    Eh bien tu dois m'aider, me faciliter la vie. Tu dois rendre plus simple la communication. Et ça suffira bien.

    Pourquoi essaies-tu de savoir mieux que moi ? Qu'as-tu derrière la tête ?

    Moi aussi tu sais, mon cher écran, je t'aime bien. Mais je ne te laisserai pas supplanter mon cerveau.

    Je ne te laisserai pas remplacer mon imagination.

    Je ne te laisserai pas devenir MOI.